Français English
Facebook BUSI Twitter BUSI Google+ BUSI Linkedin BUSI Viadéo BUSI
WE ARE BUSI.com

Actualités

A la découverte de CRISISOFT, une intelligence de gestion de crise sanitaire

A la découverte de CRISISOFT, une intelligence de gestion de crise sanitaire

publié le 17 octobre 2020

On peut dire qu’en 2020 leur technologie tombe à pic : une intelligence de gestion de crise sanitaire. Le logiciel Menkorn proposé par Crisisoft est opérationnel depuis juin 2017 ; une solution full-web permettant aux acteurs du secours aux victimes de catastrophes sanitaires de sécuriser et d’optimiser le pilotage de leurs procédures de manière informatisée. Du déclenchement de la procédure par le SAMU, SDIS ou par des partenaires institutionnels (préfecture, ARS…), jusqu’à l’hospitalisation des victimes.

Rencontre avec les fondateurs de CRISISOFT, Davy et Loïc Murgue deux frères aussi passionnés que complémentaires.  

Leur atout ? Avoir bénéficié de l'appui de l'incubateur Busi, outil visionnaire posé depuis 20 ans au Biopole Clermont-limagne (63). L’Auvergne, comme d’autres territoires, regorge d’entreprises novatrices, audacieuses, initiatrices de nouvelles dynamiques, voire, de savoir-faire uniques au monde. Depuis 1999, Busi, précurseur des incubateurs d’entreprises innovantes liées à la recherche publique, a accompagné plus de 300 créateurs - chercheurs, docteurs, ingénieurs, techniciens ou étudiants –, qui ont donné naissance à une centaine de start-up focalisées sur des enjeux d’avenir.

Retrouvez d’autres portraits sur le site de Busi, en cliquant ici

« Transformer les idées, construire les entreprises, depuis 1999, le premier incubateur en France. »

CRISISOFT

DAVY & LOÏC MURGUE

’’Notre solution est internationale’’

On peut dire qu’en 2020 leur technologie tombe à pic : une intelligence de gestion de crise sanitaire. Le logiciel Menkorn proposé par Crisisoft est opérationnel depuis juin 2017 ; une solution full-web permettant aux acteurs du secours aux victimes de catastrophes sanitaires de sécuriser et d’optimiser le pilotage de leurs procédures de manière informatisée. Du déclenchement de la procédure par le SAMU, SDIS ou par des partenaires institutionnels (préfecture, ARS…), jusqu’à l’hospitalisation des victimes.

«MenKorn propose tous les modules indispensables à une gestion sereine de crise, une communication optimisée et à un juste dimensionnement des moyens opérationnels pour permettre, in fine, l’amélioration des chances de survie des victimes de catastrophes sanitaires aiguës».

Davy et Loïc Murgue, les deux fondateurs, ont mis à disposition gratuitement cet outil à plusieurs centres de santé pendant la crise du Covid-19. Entretien avec Davy Murgue, patron du SAMU 03 et spécialisé en médecine de catastrophe.

’’Avec la crise sanitaire de 2020, on a vu que toutes les organisations de santé ne sont ni naturellement collaboratives, ni coopératives’’

« La phase de maturation du projet a duré longtemps, puis je l’ai présenté à Loïc, nous nous sommes dit on y va, ça n’existe pas. On s’est lancé sans angoisse particulière, en binôme parfait, Loïc allait être le leader, le chef d’entreprise, parce qu’il avait la stature et la vision ; moi je suis l’inventeur, un moteur, mais je suis trop optimiste… La sinusoïde émotionnelle est arrivée après : nous avons eu beaucoup d’obstacles qui nous ont fait revoir notre stratégie, notamment un projet du Ministère de la Santé, présenté comme voisin du nôtre, alors que pas du tout ; cela nous a fait déborder de notre cible initiale – les SAMU – vers les établissements de santé au sens large. BUSI a représenté notre point zéro : la BPI nous ayant clairement expliqué la nécessité d’être incubé, BUSI a permis le cadrage de notre réflexion - deux ans d’accompagnement, juridique, commercial et financier – et surtout nous a donné une légitimité devant les investisseurs ; le lien perdure toujours, nous voyons BUSI comme un vrai soutien de long terme.

Une chose essentielle que j’ai apprise, c’est que la bonne idée n’est jamais suffisante. Même avec votre conviction, vos certitudes, ce n’est pas assez. Il faut avoir cadré le process, le réseau ; nous avons perdu beaucoup de temps au début à simplement chercher les bons interlocuteurs. L’idée a besoin de confrontation, ne serait-ce que pour grandir. L’innovation, pour moi, c’est la capacité à organiser un process qui ne l’était pas jusqu’à présent. Notre innovation c’est ça, organiser une suite de procédés non liés entre eux et qui s’appuyaient sur des outils archaïques. Lorsque je suis arrivé dans l’Allier en 2010 en tant que responsable du SMUR et Directeur adjoint du SAMU, je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas vraiment de procédure d’urgence opérationnelle en cas de situation de crise. Le service fonctionnait avec un classeur rouge et des numéros de téléphone de personnes à contacter qui n’étaient même pas à jour… J’ai donc commencé à développer un prototype dynamique sur tableur Excel que j’ai testé en réel lors d’une intoxication au monoxyde de carbone où 180 personnes avaient été intoxiquées. On s’est rendu compte que ce système était assez efficace. Avec la crise sanitaire de 2020, on a vu que toutes les organisations de santé ne sont ni naturellement collaboratives, ni coopératives, elles utilisent du crayon et du papier, il n’y a pas de lien, pas de connexion. L’essence même de notre entreprise est d’améliorer la survie des gens, c’est notre crédo. Le challenge est de faire comprendre à toutes ces entités déconnectées qu’elles ne peuvent plus se permettre de perdre de temps. Pour le bien commun…

’’Notre innovation c’est ça : organiser une suite de procédés non liés entre eux et qui s’appuyaient sur des outils archaïques’’

‘‘Notre solution est internationale. L’enjeu est de devenir la référence en process d’organisation de crise impliquant des victimes, en France puis dans les pays francophones d’abord. De l’adapter à d’autres problématiques de crise : le tourisme, le transport, l’énergie. Et pourquoi pas à toute entreprise privée gérant des flux de personnes, hôtellerie, etc… ’’

Dernières actualités

A la découverte de SurgAR, une technologie de réalité augmentée dédiée à la chirurgie, qui permet de générer l’image 3D d’un organe

A la découverte de SurgAR, une technologie de réalité augmentée dédiée à la chirurgie, qui permet de générer l’image 3D d’un organe

publié le 17 octobre 2020

SURGAR NICOLAS BOURDEL ‘‘Voir enfin à travers le patient ’’ ‘’Deep Tech’’...

Lire la suite

[REVUE DE PRESSE] Lamontagne.fr - Sabi Agri, la marque auvergnate pionnière dans le tracteur électrique

[REVUE DE PRESSE] Lamontagne.fr - Sabi Agri, la marque auvergnate pionnière dans le tracteur électrique

publié le 17 octobre 2020

Alors que les fabricants français de tracteurs ont disparu un à un, la renaissance industrielle tricolore passe...

Lire la suite

A la découverte de Biosilicium, une des rares sociétés spécialisées en génétique criminalistique dans le monde.

A la découverte de Biosilicium, une des rares sociétés spécialisées en génétique criminalistique dans le monde.

publié le 17 octobre 2020

BIOSILICIUM DIDIER HATSCH ‘‘Nous avons peu de concurrents, le FBI en est un’’ BIOSILICIUM est...

Lire la suite

[REVUE DE PRESSE] Lecourrierdesentreprises.fr - Talent d’Auvergne : Sébastien Caux, Robotix Idefix

[REVUE DE PRESSE] Lecourrierdesentreprises.fr - Talent d’Auvergne : Sébastien Caux, Robotix Idefix

publié le 17 octobre 2020

Certains cherchent la bonne idée mais d’autres semblent avoir toujours vécu avec : ce qui frappe dans...

Lire la suite