Français English
Facebook BUSI Twitter BUSI Google+ BUSI Linkedin BUSI Viadéo BUSI
WE ARE BUSI.com

Actualités

A la découverte de SOLU'NATURE, des alternatives naturelles aux antibiotiques et pesticides chimiques traditionnels utilisés dans l’agriculture

A la découverte de SOLU'NATURE, des alternatives naturelles aux antibiotiques et pesticides chimiques traditionnels utilisés dans l’agriculture

publié le 06 novembre 2020

L’Auvergne, comme d’autres territoires, regorge d’entreprises novatrices, audacieuses, initiatrices de nouvelles dynamiques, voire, de savoir-faire uniques au monde. Depuis 1999, Busi, précurseur des incubateurs d’entreprises innovantes liées à la recherche publique, a accompagné plus de 300 créateurs - chercheurs, docteurs, ingénieurs, techniciens ou étudiants –, qui ont donné naissance à une centaine de start-up focalisées sur des enjeux d’avenir.
 
Chaque semaine, plongez dans l’univers d’une start-up innovante, que ce soit dans le domaine de la santé, des biotechnologies, du numérique ou de la robotique…
 
Aujourd’hui, rencontre avec le fondateurs de SOLU’NATURE, Yvon Darignac, qui propose des alternatives naturelles aux antibiotiques et pesticides chimiques traditionnels utilisés dans l’agriculture. 
 
& Retrouvez d’autres portraits sur le site de Busi, en cliquant ici
 
« Transformer les idées, construire les entreprises, depuis 1999, le premier incubateur en France. »
 
 
SOLU’NATURE
YVON DARIGNAC  
’’L’innovation, c’est l’histoire de l’humanité. Une évolution constante. L’innovation sert à progresser’’
 
Un an après sa création, il dépasse ses objectifs de 20%. Spécialiste des techniques agricoles et homme de défi, Yvon Darignac surfe sur un marché d’avenir qui prend une importance dans le contexte de la crise sanitaire de 2020 : des alternatives naturelles aux antibiotiques et pesticides chimiques traditionnels utilisés dans l’agriculture. Santé humaine, santé animale et environnement sont liés, c’est l’approche systémique qu’il faut appréhender. Vainqueur du ‘‘Sommet d’Or’’ (Sommet de l’Élevage 2018), son entreprise Solu’Nature porte les gènes de l’internationalisation et innove sur des marchés connexes: un cocktail de levures - capable de biodégrader les plastiques dans les champs – et une solution apiculture pour mieux nourrir les abeilles.
 
‘‘Il faut que l’innovation soit basiquement productive. L’idée du siècle ne suffit pas à convaincre le banquier’’
 
« Oui, il faut avoir la foi au départ, comme les bâtisseurs de cathédrale, qui n’en voyaient pas le bout, mais qui avaient la certitude d’y arriver. La conviction en votre projet est le point-clé ; j’ai quitté un groupe international, pour fonder Solu’Nature ; je voyais arriver la nécessité de procédés alternatifs, mais ce discours n’était pas audible au sein de ce groupe. Il y a un peu de stress au départ - sur des montées d’adrénaline inhérentes au fait de se lancer - mais j’avais peu d’angoisse, peu de doute, sur le sens de tout cela. Je savais que le cap était bon et je me suis senti immédiatement chef d’entreprise, parce que je comprends la logique du marché : imaginer un produit, trouver les ressources, vendre. Nous avons dépassé nos propres attentes en cours de route, et si je ne raisonne que finances, c’est plus 20%. Il faut que l’innovation soit basiquement productive. ‘’L’idée du siècle’’ ne suffit pas à convaincre le banquier. BUSI a vraiment donné l’impulsion ; cette équipe-là – par rapport à tous ceux qui peuvent vous aider dans le cadre du lancement d’une entreprise – est d’un rare pragmatisme. Ils n’essaient pas d’imposer leurs idées, ils sont à l’écoute, ils posent les bonnes questions, ils amènent les bonnes corrections, ils ont poussé pour que le projet décolle. C’est la signature de BUSI.
 
Ma définition de l’innovation, c’est l’histoire de l’humanité. Une évolution constante. L’innovation sert à progresser, elle doit être légitime, résoudre de vrais problèmes, puis être valorisée. Je suis très fier de nos cocktails de levure et de bactéries qui ont permis de développer l’immunité de l’animal, de le rendre résistant, évitant ainsi les antibiotiques. C’est notre innovation, elle répond à une problématique sociétale et économique, sans oublier la santé fondamentale ; la crise sanitaire de 2020 nous rappelle l’enfer du monde animal, et les concentrations de pathogènes qui en découlent. J’ai moi-même audité des porcheries où on découvrait des Coli hémorragiques ! La réponse de l’époque était «nous avons des antibiotiques, tout est sous contrôle». Ce que nous offrons aujourd’hui, c’est une capacité d’évolution, une ligne de solutions profitables à tous, du producteur au consommateur ; nous sommes dans le durable, face à une demande sociétale de produits sains. Nous sommes aujourd’hui un groupe de deux entreprises. Neobiosys, un laboratoire de génie fermentaire : santé humaine, santé animale, biocalsification, dégradation des plastiques - type film de paillages qu’on trouve dans les champs. Et Solu’Nature, une alternative aux traitements phytopesticides et antibiotiques ; on ne peut pas dire en même temps qu’il faut protéger la biodiversité et détruire toutes les espèces de ravageurs, n’est-ce pas ? Le pesticide doit être le dernier recours. Nous abordons trois grands marchés, le grand public, les agriculteurs, l’apiculture. Nous avons travaillé plusieurs années sur la mortalité des abeilles ; elles meurent de faim par le manque de biodiversité ; nous les aidons à mieux se nourrir.
 
‘‘Aux ressources qui nous rejoignent, c’est un projet d’avenir, plein de sens, que je présente, plus qu’un salaire ; l’approche environnementale systémique est un vaste sujet, notre rôle est de convaincre de se mêler au débat, tout autour de nous. Dans 5 ans, nous serons un des deux ou trois acteurs majeurs de nos marchés, parce que notre discours aura polarisé, nous aurons fait bouger la ligne.’’
 

Dernières actualités

A la découverte de SurgAR, une technologie de réalité augmentée dédiée à la chirurgie, qui permet de générer l’image 3D d’un organe

A la découverte de SurgAR, une technologie de réalité augmentée dédiée à la chirurgie, qui permet de générer l’image 3D d’un organe

publié le 06 novembre 2020

SURGAR NICOLAS BOURDEL ‘‘Voir enfin à travers le patient ’’ ‘’Deep Tech’’...

Lire la suite

[REVUE DE PRESSE] Lamontagne.fr - Sabi Agri, la marque auvergnate pionnière dans le tracteur électrique

[REVUE DE PRESSE] Lamontagne.fr - Sabi Agri, la marque auvergnate pionnière dans le tracteur électrique

publié le 06 novembre 2020

Alors que les fabricants français de tracteurs ont disparu un à un, la renaissance industrielle tricolore passe...

Lire la suite

A la découverte de Biosilicium, une des rares sociétés spécialisées en génétique criminalistique dans le monde.

A la découverte de Biosilicium, une des rares sociétés spécialisées en génétique criminalistique dans le monde.

publié le 06 novembre 2020

BIOSILICIUM DIDIER HATSCH ‘‘Nous avons peu de concurrents, le FBI en est un’’ BIOSILICIUM est...

Lire la suite

[REVUE DE PRESSE] Lecourrierdesentreprises.fr - Talent d’Auvergne : Sébastien Caux, Robotix Idefix

[REVUE DE PRESSE] Lecourrierdesentreprises.fr - Talent d’Auvergne : Sébastien Caux, Robotix Idefix

publié le 06 novembre 2020

Certains cherchent la bonne idée mais d’autres semblent avoir toujours vécu avec : ce qui frappe dans...

Lire la suite